Le village médiéval de La Garde-Guérin est situé au bord du Chassezac, entre Villefort et Prévenchères, en Lozère. Chemins de randonnées: GR72, GR700 Voie Régordane ou Chemin de St Gilles, Tour du Cévenol, Tour du Chasszac.

 

Les habitants de La Garde Guérin en Lozère

Les habitants de La Garde Guérin en LozèreLa population du village, hameau de la commune de Prévenchères, a beaucoup varié en quelques siècles. On comptait en 1789, 111 habitants; en 1846, 158; en 1936, 84; en 1980, 12. L'école qui accueillait 35 élèves en 1930, devait fermer en 1963, parce qu'il n'en restait plus que 3. En 1880, deux écoles étaient ouvertes à La Garde, une école privée, une école publique.

Les habitants de La Garde Guérin en LozèreAujourd'hui, 15 habitants y vivent toute l'année, la plupart retraités. En période estivale, si l'on compte les personnes qui logent à l'Auberge Régordane, la population est plus nombreuse, une centaine de personnes environ.

Depuis 1972 en effet, beaucoup de maisons ont été restaurées -ou sont en passe de l'être- par des familles qui y résident depuis plusieurs générations ou par des personnes qui y ont acheté une maison.

L'une des principales ressources des habitants du village a longtemps été la châtaigne. Les terres étaient exploitées jusqu'aux rives du Chassezac; on avait aussi planté en châtaigniers les parties les mieux abritées du plateau, ainsi que les versants du côté de Pourcharesses. Sur les versants des gorges, on trouve des châtaigneraies établies sur des petits jardins en terrasses, appelés "accols", soutenus par des murs en pierres sèches construits par des hommes du pays. Ces "accols" furent irrigués par des canaux amenant l'eau du Chassezac.

Toutes les familles possédaient un ou plusieurs séchoirs à châtaignes, appelés "Clèdes", sur un versant des gorges ou au village. Au fur et à mesure que la population diminuait, les terres les plus éloignées et surtout les moins mécanisables ont été abandonnées.

Les habitants de La Garde Guérin en LozèreL'élevage représente, aujourd'hui encore, l'autre ressource du village. Entre 1950 et 1960 on y comptait 1000 moutons, 50 vaches, 100 chèvres, 1 ou 2 porcs et des volailles dans chaque maison (une vingtaine); sans oublier l'animal de trait, le plus souvent une mule, parfois un cheval ou un âne. Un berger communal gardait le troupeau et était nourri à tour de rôle par chaque propriétaire, suivant le nombre de bêtes ou "journées" qu'il avait dans le troupeau.

Les habitants de La Garde Guérin en LozèreUne foire se tenait à La Garde-Guérin, à la Saint-Michel le 29 septembre et ce depuis le XIVème siècle. La dernière a eu lieu en septembre 1938. Cette foire était destinée à la "loge des bergers". Ce jour-là, les bergers de tout le voisinage trouvaient du travail, ainsi que les ramasseurs de châtaignes et ceux qui allaient nettoyer les châtaigneraies. Les anciens en parlent comme d'une manifestation festive. Le Pré de la Foire accueillait toutes sortes de marchands, de forains qui, en raison de la lenteur et de la rareté des transports de l'époque, arrivaient au village deux ou trois jours avant et logeaient chez l'habitant.

Les gens du village vivaient en autarcie. Ils avaient leur potager, la viande consommée était celle des animaux qu'ils nourrissaient: porcs et volailles. La pomme de terre, aliment principal avec la châtaigne, était cultivée en champ. Le pain était cuit au four "banal" ou four du village. Chaque famille avait son tour. Cet usage s'est maintenu jusqu'en 1966. C'était un pain à base de céréales locales (froment et seigle), récoltées et apportées au moulin.

Tout cela nous explique comment les gens arrivaient, non sans difficultés, à nourrir des familles nombreuses (de 6 à 16 enfants). Ils achetaient le café, le vin, l'huile pour la salade, le saindoux servait de corps gras pour cuisiner. L'économie aujourd'hui repose surtout sur le mouton et le seigle. C'est pratiquement la seule culture à l'heure actuelle, et elle est destinée à l'alimentation animale. Economie fragile que deux éleveurs maintiennent avec détermination pour le bien et la vie du village tout au long de l'année.

Les habitants de La Garde Guérin en LozèreDepuis une quinzaine d'années, un hôtel restaurant, l'Hôtel Régordane, accueille avec beaucoup de succès, durant la belle saison, gens du pays et gens de passage. De même un Pôle d'Animation de la Chambre des Métiers de Lozère propose aux visiteurs les produits des artisans lozériens. Ces activités s'exercent par la force des choses sur un temps limité dans l'année.

 

Héritière d'un patrimoine prestigieux, La Garde-Guérin voit passer chaque année plusieurs milliers de visiteurs, que la beauté et la grandeur du site impressionnent. Puisse ce village continuer à vivre et à accueillir tous ceux qui passent dans un de ces hauts lieux dont l'histoire a le secret !

Du fait de sa géologie, l'approvisionnement en eau potable de ce site à toujours été problématique : la faible couche superficielle de grès triasique ne permet pas une réserve et une projection suffisantes de l'eau au contact du granit sous jacent.

Dans l'enceinte de la Garde Guérin, les puits étaient donc pollués, surtout en été. A cette saison ou en cas de siège, la citerne du château, creusée à même le roc à une très grande profondeur prenait le relais.

Ressource précieuse au Moyen Age, les eaux de pluie faisaient l'objet d'un droit que les seigneurs acquéraient moyennant paiement. A l'écart du village, les fontaines avaient une grande importance du fait du débit et de la qualité de leur eau jusqu'à la réalisation de l'adduction en eau potable en 1938.

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.